• Trouver un entrepreneur que vous pouvez faire confiance

    Nos membres ont été vérifiés auprès de sources publiques pour confirmer leur fiabilité

    Demandez une Soumission
  • Nous avons reçu plus de 40 000 demandes d'estimation au Québec

    Recevez 3 à 5 estimations dans les premières 24 heures

    Demandez une Soumission
  • La différence d'autres sites, nous ne prenons aucune commission si vous engagez nos membres.

    Vous avez un projet de construction ou rénovation?

    Demandez une Soumission
  • Obtenez des soumission des entrepreneurs en rénovation et construction.

    Avec EntrepreneurLocal.com, il est facile de trouver des entrepreneurs locaux qui se spécialisent dans exactement le type de travail que vous devez faire. Dites-nous quelques détails sur votre projet et nous vous trouvons le meilleur pro pour le travail.

    Demandez une Soumission

Conseils pour bien choisir un entrepreneur

Choisir et travailler avec un entrepreneur – du début à la fin!

Cet article contient une foule d’informations pertinentes: comment choisir l’entrepreneur le mieux adapté à vos besoins, les questions financières, et comment résoudre les problèmes pouvant survenir en cours de route.

Planifier le projet

Durant des travaux de rénovation, tels que la conversion d’un bungalow en maison en deux étages, il est nécessaire que la famille soit relocalisée pour la durée des travaux. Mais d’autres projets moins complexes ne demandent aucune relocalisastion. Ainsi, autant la famille que les entrepreneurs doivent composer ensemble, et ce, à travers tous les détails de la vie quotidienne et la routine de chacun.

Les projets majeurs nécessitent souvent les services professionnels soit d’un architecte, d’un ingénieur, d’un professionnel de l’excavation, etc. Les plans de construction ne sont pas seulement nécessaires à l’obtention d’un permis de construction de la municipalité, mais sont aussi la base pour l’établissement du prix qui sera demandé par l’entrepreneur.

Lorsque vous faites les plans de votre projet de construction ou rénovation, soyez réalistes quant à la durée des travaux et au montant que vous voulez investir. Dites-vous qu’il est prudent d’ajouter un fonds de 10% à 20% du prix total pour les imprévus.

À moins que la durée du projet ne soit que de quelques semaines, il est respectueux et avisé de discuter de votre projet avec vos voisins. Ils apprécieront l’initiative, puisqu’ils auront à subir le bruit, la saleté, la poussière et les débris, l’augmentation de l’activité diurne et les véhicules stationnés dans la rue pour toute la durée du projet.

Si vous avezz besoin des services à la fois d’un entrepreneur et d’un designer, impliquez-les ensemble comme une équipe le plus tôt possible dans le projet. Ainsi, chaque partie pourra bénéficier de l’expertise et de l’expérience de l’autre et non seulement l’ambiance de travail sera meilleure, mais les résultats seront optimaux.

Avoir à sa portée un expert de la rénovation ou un designer vous permettra d’avoir des scénarios de votre projet assez détaillés qui vous fourniront une idée précise de l’implication au niveau du temps, au niveau financier, au niveau des matériaux à utiliser ainsi que des service professionnels auxquels vous devrez avoir recours s’il y a lieu.

Après avoir soigneusement planifié votre projet de constructioin ou rénovation et obtenu les plans les plus détaillés possible, vous êtes enfin prêts à choisir un entrepreneur qui réalisera vos travaux. C’est seulement après avoir traversé les étapes de la planification que vous serez en mesure de prendre une décision réaliste quant au montant d’argent à allouer pour la réalisation de votre projet.

Choisir un entrepreneur qualifié

Quand vous cherchez un entrepreneur professionnel et qualifié, utilisez toutes les resources disponibles. Les sites internet comme EntrepreneurLocal.com, le bouche à oreille, les commentaires de clients précédents qui ont fait des travaux similaires récemment, etc., sont des outils très précieux. 
Afin de réduire le nombre de candidats potentiels, exigez de chaque entrepreneur présélectionné son numéro RBQ et faites-le vérifier par la Régie des bâtiments du Québec. La loi exige que les entrepreneurs aient une licence. En contactant la Régie, vous pouvez savoir si le numéro BRQ est valide, depuis combien de temps et si l’entrepreneur a déjà reçu des plaintes par le passé. 
Exigences provinciales en matière d’éthique commerciale
Assurez-vous que le candidat possède une assurance valide protégeant les dommages contre la propriété ainsi que la responsabilité civile. Prenez le temps de vérifier avec ses assureurs que la police est toujours valide. 
Une autre précaution à prendre : chaque entrepreneur et leurs employés devraient avoir une assurance médicale et avoir accès à la CSST en cas de besoin. Tout sous-traitant engagé par l’entrepreneur devrait aussi être couvert. 
Si jamais l’entrepreneur n’est pas assuré ou qu’un ou plusieurs de ses employés ne le sont pas, ne considérez même pas la possibilité de l’engager. Sinon, en cas d’accident de travail, vous pourriez être tenu responsable civilement et financièrement puisque le lieu de travail est votre propriété. 
Vérifiez auprès du Bureau d’éthique commerciale du Québec pour découvrir les entrepreneurs ou les représentants d’entreprises qui ont déjà reçu des plaintes. Tentez d’obtenir le plus de détails possible afin de déterminer si selon vous, cette plainte était juste ou non. 
Informez-vous auprès de chaque candidat depuis combien de temps ils travaillent dans le secteur, et s’ils ont de l’expérience avec un projet similaire au vôtre. Si c’est le cas, exigez le nom des personnes qui les ont déjà engagé et contactez-les afin d’obtenir des informations et des commentaires sur la qualité de leur travail et s’ils réengageraient l’entrepreneur concerné à nouveau.
N’ayez pas peur d’exiger ces informations auprès de l’entrepreneur qui vous intéresse. Ceux qui ont une excellente réputation se seront aucunement gênés ni offensés de vous fournir les informations demandées. 
Une fois toutes ces étapes completées, choisissez parmi les plus intéressants. Assurez-vous d’avoir au moins trois choix afin de pouvoir obtenir le meilleur rapport qualité-prix. Plus vous en avez sélectionné, plus vous avez de choix et de chances d’obtenir un tarif concurrentiel.

Négocier un tarif, choisir la meilleure offre

Lorsque vient le temps de parler d’argent avec chaque entrepreneur sélectionné, assurez-vous d’avoir en main toutes les copies des plans détaillés de votre projet. Une façon brillante de comparer est de leur fournir chacun le même formulaire. 
Assurez-vous que l’estimation contient tous les matériaux et tout ce que le projet a de spécifique. Entendez-vous pour savoir quelle partie, vous ou l’entrepreneur obtiendra et paiera pour tous les permis nécessaires. Entendez-vous également en ce qui concerne le lieu de travail: est-ce tous les matériaux et autres débris doivent être ramassés après chaque journée de travail? Si oui, par vous ou par l’entrepreneur? Qui asssurera le nettoyage complet du chantier une fois le travail complété? Concluez également une entente quant à la date précise de fin des travaux ainsi qu’aux différents modes de paiement possible: un ou plusieurs versements? En argent, chèque ou autre? Devez-vous verser un accompte, etc.? 
Fournir des plans de projet identiques rend plus facile la tâche de sélection de l’entrepreneur qui comblera le mieux et le plus efficacement tous vos besoins et exigences. Le formulaire de planification des travaux doit être le plus précis possible et ne doit pas comprendre de termes vagues tels que: “estimation”, “coût approximatif”, mais plutôt des mots tels que: “coût réel”, ou “prix des travaux”. Évitez aussi les expressions comme “dans le genre de” en parlant des matériaux à utiliser. En fait, le mieux est de savoir exactement ce que vous voulez afin de laisser le moins de marge de manoeuvre possible quant au choix des matériaux et à la durée des travaux. Gardez à l’esprit votre projet initial et ce que vous voulez vraiment et respectez votre budget le plus possible. 
Quand vient le temps de négocier les coûts de votre projet avec un entrepreneur, souvenez-vous que le prix le plus bas n’est pas toujours le mieux. Examinez chaque offre attentivement afin de déterminer quel entrepreneur fournit le meilleur service, choisit la meilleure qualité de matériaux pour votre projet, est le plus expérimenté et semble le plus en mesure de mener le projet à terme en rencontrant toutes vos exigences et ce, dans le meilleur délai possible.

Soyez prudent avec les entrepreneurs qui:

  • Exigent un énorme dépôt pour “acheter du matériel”. Les entrepreneurs établis et qui ont une bonne réputation ont des ententes raisonnables avec leurs fournisseurs de matériaux et ne vous demanderont pas de payer à leur place;
  • Exigent un paiement complet dès le départ;
  • Acceptent les paiements en argent comptant seulement;
  • Sont vagues: demandez des coûts et des offres écrites ainsi que des contrats qui détaillent le projet avec précision, les matériaux à utiliser et l’ensemble du travail à effectuer;
  • Vous mettent de la pression pour que vous les engagiez rapidement et vous offrent avec précipitation des rabais pour que vous les engagiez encore plus rapidement;
  • Exigent que vous obteniez vous-même le permis de construction;
  • Fournissent en guise de coordonnées un simple casier postal au lieu d’une adresse physique et un service de centre d’appel au lieu de leur proper telephone avec une réceptionniste.

Ce n’est qu’une fois que vous aurez considéré attentivement tout ce que les entrepreneurs choisis peuvent vous offrir et examiné tous les points mentionnés plus haut que vous pourrez maintenant engager l’entrepreneur répondant le mieux à ce que vous cherchez. Quand cela est fait, c’est le moment de former l’équipe entre votre entrepreneur et le designer (s’il y a lieu) afin d’obtenir la version finale du plan de travail et réviser s’il y a lieu les coûts du projet en fonction des modifications.

Obtenir un contrat écrit

S’il y a une divergence d’opinion entre votre entrepreneur et votre designer à propos des procédures ou des matériaux choisis, c’est le moment de le résoudre. Prendre à temps ce type de problèmes vous évitera des ennuis qui auraient pu avoir des répercussion sur la durée des travaux et les coûts.

Une fois que tout le monde s’entend sur la marche à suivre, la prochaine étape est de tout consigner par écrit. Les contrats doivent être le plus détaillés et le plus spécifiques possible. Insistez pour que toutes les personnes implquées signent le contrat (entrepreneur et designer).

Lorsque vous vous entrendrez en ce qui concerne le paiement, souvenez-vous que la loi vous autorise à retenir 10% du coût total du projet pour 45 jours après la fin des travaux. Cela vous protégera si jamais l’entrepreneur omet de payer ses sous-traitants ou ses fournisseurs. Par contre, cette retenue ne doit pas être faite pour s’asssurer que le travail sera complété et bien fait.

Le contrat

Le morceau de papier, ou contrat, qui décrit le travail qui doit être effectué de façon détaillée et établit les coûts du projet est un document legal qui doit être signé par toutes les parties impliquées dans le processus du projet. 
Ne jamais signer un document que vous n’avez pas lu attentivement, ou qui contient des références vagues concernant des aspects cruciaux du projet de construction ou rénovation. Une fois que le contrat est signé, l’entrepreneur doit s’en tenir strictement à ce qui est stipulé dans le contrat et ne peut revenir en arrière ou prendre une décision qui affecterait n’importe lequel des termes du contrat. 
Si quelque chose dans le contrat n’est pas clair pour vous, demandez une explication claire et précise et n’hésitez pas s’il y a lieu à faire réviser le contrat. Si vous êtes toujours dans le doute quant à une clause du contrat, demandez l’avis d’un bon avocat. 
Le contrat devrait inclure:

  • Les noms et adresses physiques de l’acheteur et du vendeur (vous-même et l’entrepreneur). Assurez-vous que le firme mentionnée par l’entrepreneur, s’il y a lieu, est la même que celle stipulée dans le contrat, et que le contrat inclut le nom entier de la firme, son adresse, numéro de téléphone et le nom du représentant officiel de la firme. L’adresse physique du projet doit aussi être mentionnée dans le contrat.
  • Une description détaillée du projet, incluant les plans, si ça s’applique, ainsi que les matériaux qui seront utilisés. Doivent également être inclus tous les sous-traitants à employer (ex.:plomberie, tuyautage, électricité, etc.). Le contrat doit être clair et précis en tous points aifin d’éviter plus tard des conflits qui pourraient survenir à la suite d’ambiguïtés ou de malentendus.
  • Tous les permis de construction nécessaires doivent être notés de même que la personne en charge de l’obtention des permis et celle qui doit en couvrir les frais.
  • Une clause stipulant que tout le travail sera fait en accord avec les lois et codes de la constrction en vigueur dans le secteur où le chantier a lieu.
  • Une clause stipulant que l’entrepreneur nettoiera le chantier à la fin de chaque jour de travail et enlèvera tous les debris, et que l’entrepreneur prend la responsabilité de nettoyer complètement et de disposer des débris et autres déchets lorsque le projet sera complété.
  • Une clause concernant toutes les garanties, avec une explication claire et précise pour chacune d’elle, mentionnant ce qui est couvert et pour combien de temps.
  • Une clause mentionnant la couverture d’assurances de l’entrepreneur, couvrant les dommages à la propriété ainsi que la responsabilité civile.
  • L’échéancier exact du projet: sa durée, ses étapes, la date de début et la date de fin, et, en cas de non-respect, les pénalités. Il peut être bon d’écrire combien de jours par semaine l’entrepreneur a l’intention de consacrer à votre projet, car il faut être conscient que plusieurs entrepreneurs prennent plusieurs contrats en même temps et divisent leur temps de travail entre ceux-ci.
  • Toute autre information, terme ou clause cruciaux pour le projet.

Souvenez-vous, toute assurance, promesse ou entente verbale, que ce soit face à face ou au téléphone, n’a aucune valeur légale; consignez tout par écrit et faites signer toutes les parties concernées. Ne donnez jamais votre accord concernant des clauses “progressives” ou “à revoir ultérieurement” qui demandent des paiements à des dates spécifiques au cours de la réalisation du projet, peu importe la tâche du travail à accomplir.

Les formes de contrats

Bien qu’il existe des formulaires de contrats imprimables préétablis, il n’y a pas de “contrat standard”.  Chaque contrat est aussi unique que le projet lui-même, de même que ses termes et clauses. Tous les champs d’un contrat doivent être dûment remplis; les espaces blancs qui ne s’appliquent pas au projet doivent porter la mention N/A (Ne s’applique pas), ou NIL (Aucun). Ne négligez aucun aspect du contrat, et sentez-vous à l’aise de réviser ou rééecrire le contrat s’il y a des termes avec lesquels vous êtes en désaccord. 
S’il y a une clause d’éventualité (permettant l’ajout de frais additionnels en cours de route dans l’éventualité d’un imprévu, comme par exemple la rencontre d’une énorme pierre solide lors de l’excavation d’un sous-sol, ou autre), approuvez cette clause en la notant de manière spécifique dans le contrat avec toutes les restrictions possibles. 
Les clauses d’éventualité sont des aspects légaux et légitimes d’un contrat, et la meilleure option est d’approuver un coût plus élevé qui couvrirait les imprévus. Les consommateurs prudent garderont entre 10% et 20% de plus que le coût réel et projeté du projet de construction ou rénovation en cas de besoin. 
Les projets moins ambitieux, comme la peinture et le recouvrement du plancher ne nécessitent pas un contrat aussi detaillé. Toutefois, aucun projet de construction ou rénovation, peu importe l’ampleur, ne devrait débuter sans avoir au moins une entente écrite et signée par les deux parties en lien avec le travail à effectuer, les matériaux à utiliser, les garanties, le coût des travaux et l’échéancier. 
Même quand des matériaux spécifiques pour un projet avaient au préalable été choisis et approuvés, une situation X peu donner lieu à la non-disponibilité de certains matériaux et afin que le projet puisse se réaliser, il faudra en utiliser d’autres. Dans ce cas, il revient a l’acheteur (vous) de décider du nouveau matériel à se procurer. 
Mais encore, et ce, pour la protection des deux parties, tous les changements de matériaux ne devraient jamais se faire sans qu’une approbation écrite ne soit signée par l’acheteur (vous) et qu’une entente ne soit signée par l’entrepreneur pour tout somme due ou versée en trop en ce qui a trait aux changements de matériaux de construction. Si le changement affecte l’échéancier, cela doit également être noté. 
Si les rénovations sont financées par un prêt, il serait bon de vérifier s’il est possible ou non que les autorités finançant le prêt puissent approuver tout changement une fois que le contrat a été signé. Trouvez qui sera responsable des frais supplémentaires s’il y a lieu, et comment ces fonds seront défrayés.

Progression du projet

La clé afin d’éviter tout problème inutile, est la communication, ouverte et fréquente, entre les deux parties. En ce sens, demandez fréquemment à l’entrepreneur à voir comment le projet avance. 
Si vous avez des questions ou des préoccupations concernant le projet, discutez-en ouvertement avec l’entrepreneur. Sédulez une rencontre avec votre entrepreneur dans un endroit ou vous pouvez parler de ce qui vous préoccupe avec discrétion et sans distraction. 
Souvenez-vous, le succès de votre projet vient des deux côtés. Soyez flexible si des changements mineurs qui n’affecteront aucunement le résultat final, ni la fonctionnalité ou la qualité du projet surviennent. Notez sur papier tous les changements, même mineurs, qui surviennent. 

Résoudre les problèmes

S’il arrive que, malgré toutes les précautions que vous avez prises, un problème survienne ou qu’une mésentente se développe entre votre entrepreneur et vous, restez calme afin de ne pas empirer la situation. Choisissez un temps pour que vous et votre entrepreneur puissiez avoir une discussion ensemble et repassez le contrat point par point. Écoutez ce que l’entrepreneur a à vous dire de son côté, et exigez qu’il fasse la même chose pour vous. Si le problème demeure malgré tout, tentez d’obtenir l’opinion d’une tierce personne neutre, un ami qui s’y connaît, ou n’importe qui d’autre en qui vous avez confiance. Et si jamais la situation devient très serieuse ou critique, rencontrez votre avocat pour discuter de la situation avec lui. 
Les problèmes les plus communs qu’on peut rencontrer lors de la réalisation d’un projet sont la faible main-d’oeuvre, les malentendus à propos de la charge de travail et les délais. Si votre entrepreneur a d’autres projets en chantier en même temps que le vôtre, et que ça cause des retards sur votre échéancier, faisant en sorte que votre projet n’avance pas pendant des jours ou même des semaines, insistez pour obtenir un horaire de travail constant et régulier, afin que votre projet soit complété dans les délais prévus. 
Si l’entrepreneur refuse de coopérer, envoyez-lui une lettre enregistrée le menançant d’annuler le contrat et l’obligeant à vous rembourser le dépôt initial, comme il est stipulé par la loi dans quelques provinces. Cela pourrait aider à rectifier le problème, spécialement si la lettre mentionne qu’une copie a été envoyée à l’Office de protection du consommateur. 
Les pratiques non professionnelles en affaires et peuvent être rapportées au gouvernement, en s’adressant au département qui a accordé la licence de l’entrepreneur. Ce bureau prendra les actions nécessaires en focntion de la gravité du problème. 
Si vous croyez que le travail effectué ou une partie du travail effectué ne répond pas aux normes et standards de qualité recommandés par la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), ou toute autre association gouvernementale similaire, faites-en un rapport écrit pour le département d’inspection de l’une ou l’autre de ces organisations. S’il est déterminé par la suite que la qualité du travail ne répond pas aux normes, l’entrepreneur sera dans l’obligation de corriger le travail à ses frais. 
Pour éviter les ennuis:

  • Choisissez avec soin votre entrepreneur; vérifiez toutes les références.
  • Assurez-vous que l’entrepreneur a des licences légales et possède les assurances appropriées avant de l’engager.
  • Visitez le chantier à intervalles réguliers et discutez avec votre entrepreneur de la progression des travaux. Instaurez dès le départ un climat de confiance et d’ouverture et restez disponible pour répondre à ses questions et discuter des diverses situations ou problématiques pouvant survenir en cours de route.
  • Avant d’engager un entrepreneur, demandez-lui s’il planifie de travailler sur d’autres chantiers en même temps que sur le vôtre. Si c’est le cas, interrogez-le sur le nombre de jours par semaine qu’il prévoit passer sur votre projet, et consignez-le par écrit. Les horaires de travail devraient paraître sur le contrat.
  • Assurez-vous que le contrat soit aussi détaillé et précis que possible.

 

Paiement, avances et retenues

Les dépôts sont rarement exigés sur les réparations et rénovations de routine. Même les projets plus ambitieux débutent souvent sans aucune avance, bien qu’un dépôt de 10% à 20% ne constitue pas une demande irraisonnable. Si jamais des fonds sont requis pour l’achat de matériaux ne pouvant être commandés que par l’entrepreneur, faites le chèque au nom du fournisseur directement au lieu de le faire au nom de l’entrepreneur. 
Faites toujours vos paiements par chèque. Les chèques constituent une manière plus sécuritaire de payer que l’argent comptant, et vous permettent de faire un suivi de toutes vos transactions. Si vous payez votre entrepreneur en argent comptant, faites-vous faire un reçu signé comme preuve de paiement. 
Les projets de rénovation qui ne prennent que quelques jours à compléter requièrent souvent un seul paiement, une fois le travail terminé. Toutefois, les projets majeurs exigent souvent plusieurs versements. Mais même dans ce cas, les paiements devraient se faire seulement pour un travail complété, pas pour initialiser un projet. Retenez toujours un peu d’argent afin de vous assurer que le travail a été bien fait et a répondu à toutes vos attentes et exigences, et a respecté tout ce qui était dans le contrat. 
Une autre raison de retenir un peu d’argent sur chacun des paiements est pour vous protéger contre les  droits de rétention qui pourraient être mis sur votre propriété par les fournisseurs ou les travailleurs que l’entrepreneur omettrait de payer. En gros, cela signifie que l’entrepreneur a le droit de retenir une partie du montant qu’il doit à ses travailleurs et ses fournisseurs jusqu’à ce que le travail soit totalement achevé, en guise de protection pour lui-même. Toutefois, il faut s’assurer qu’il s’acquittera de cette obligation.  
Par contre, toutes les provinces canadiennes, excepté le Québec, ont des droits de rétention qui limitent la responsabilité jusqu’à concurrence d’un certain pourcentage du contrat total. À moins que votre entrepreneur vous ait fourni une preuve concrète que toutes les factures ont été payées en totalité à ses fournisseurs et travailleurs, il serait prudent de retenir ces montants des paiements faits à votre entrepreneur, pour la durée allouée par ses créanciers. Cela varie entre 30 et 60 jours 
Même après cette période de temps écoulée, vous ou votre avocat devriez vérifier auprès des bureaux d‘enregistrement de terrains et propritétés de votre localité avant de payer la retenue que vous avez conservée à votre entrepreneur afin de s’assurer qu’il n’existe plus aucun droit de rétention aur votre terrain. Si c’est le cas, ne faites plus aucun paiement à votre entrepreneur jusqu’à ce que la situation soit corrigée. 
Parce que la législation concernant les droits de rétention diffère d’une province à l’autre, il serait avisé de consulter un avocat afin de savoir exactement les réglements qui s’appliquent dans votre localité. Et ne faites jamais un paiement final, et ne signez jamais un document déchargeant l’entrepreneur de toute responsabilité une fois les travaux complétés jusqu’à ce que tout soit clair et que tout ce qui était dans le cointrat soit respecté scrupuleusement et que les travaux rencontrent toutes vos attentes et exigences. N’acceptez jamais une promesse de type “Nous serons de retour dans quelques jours pour tout terminer”. 
En suivant toutes les étapes de la planification d’un projet une à une, trouver et engager un entrepreneur compétent et qualifié, gérer les problèmes pouvant survenir, la rédaction du contrat et les autres étapes, vous vous assurez le succès de votre projet, et éliminez toutes les sources de problèmes qui autrement, auraient pu survenir.